Déconfinement : émission spéciale du lundi 11 mai

11 mai 2020 - 1813 vues
Télécharger le podcast

Après près de 2 mois de confinement, ce lundi 11 mai 2020 est synonyme de liberté, même si beaucoup de règles sont encore à respecter, car l'épidémie de Covid-19 n'est pas finie. Toute les infos du jour avec :

- Bruno Noury, maire de l'Ile d'Yeu

- Richard Van Weymeersch, commandant de la brigade de Gendarmerie

- Carole Charuau, conseillère municipale et départementale

➡️ L'arrêté préfectoral autorisant l'ouverture des plages devrait arriver dans la journée. Celui-ci a pris un peu de retard car le décret autorisant les préfets à prendre cet arrêté n'était pas paru, explique Richard Van Weymeersch. Ensuite chaque maire d'une commune littorale prendra les dispositions qu'il juge nécessaire pour la sécurité de sa population. A l'Ile d'Yeu les règles sont :

- groupes limités à 10 personnes et laisser plus de 5m entre chaque groupe.

- WC chimiques installés aux abords des plages fermés, mais pas ceux avec un point d'eau (comme aux Sabias ou aux Vieilles, qui seront nettoyés 2 fois par jour). Fontaines à eau seront fermées.

- regroupements à l'intérieur des cabanes à éviter.

- gestes barrières à respecter en toutes circonstances.

Ces règles seront affichées à chaque entrée de plage.

➡️ Déplacements : Ils sont maintenant autorisés sans attestation dans un rayon de 100km à vol d'oiseau autour de votre domicile, ainsi qu'à l'intérieur de votre département. Toutefois, comme le précise l'adjudant-chef, sortir sans attestation veut dire que vous devrez toute de même justifier votre lieu de départ si vous êtes contrôlés, sinon vous serez verbalisés. Les déplacements de plus de 100km sont réservés à des motifs professionnels ou familiaux impérieux, il faudra pour cela vous munir d'une nouvelle attestation (pas encore disponible), mais également de votre justificatif susnommé. Par exemple, si vous étiez confinés dans une résidence secondaire, vous ne pourrez pas retourner dans votre domicile principal si celui-ci se trouve dans un autre département ou à plus de 100km, si vous n'avez pas de motif valable. Pour vous aidez, voici une carte pour vos sorties au départ de l'Ile d'Yeu :

carte-100.jpg (485 KB)

La zone verte correspont à la zone autorisée sans attestation (mais avec justificatif de domicile)

La zone rouge est interdite sans attestation pour motif professionnel ou familial impérieux (également avec justificatif).

➡️ Les catamarans de la Compagnie Yeu-Continent ont repris du service aujourd'hui, ils circuleront le lundi, mercredi et vendredi à raison de 1 aller/retour le matin et le soir. Par exemple, ce lundi matin, seuls 26 personnes sont venus sur l'île, toutes pour raisons professionnelles, puisqu'on le rappelle l'accès à l'île est toujours réservé aux insulaires et aux déplacements professionnels. Les masques sont d'ailleurs obligatoires dans les transports, mais aussi dans l'enceinte de la gare, même si vous allez simplement acheter des billets ou récupérer un colis.

➡️ Du côté des commerces, tout se passe bien, les règles mises en place collectivement sont en train d'être appliquées. Attention, dans les commerces où le port du masque est obligatoire (quasiment tous), le commerçant à totalement le droit de refuser les clients qui n'en portent pas en toute légalité.

➡️ En parlant des masques, Bruno Noury affirme que c'est une des choses essentielles pour combattre l'épidémie, il faut absolument que les gens les portent. Quand on ouvrira de nouveau l'île a l'extérieur, si les islais ne le portent pas, les autres ne le feront pas non plus : "Si on ne se discipline pas, on perdra cette guerre". Carole Charuau rajoute qu'il ne faut pas repasser les masques offerts dans le cadre de l'opération départementale, ils ne sont pas en tissu et ils fondent ! Ils ont été fabriqués à la Mothe-Achard. Richard Van Weymeersch évoque d'ailleurs cette histoire en Dordogne ce week-end où un grand nombre de personnes qui s'étaient rassemblées pour une sépulture ont fini avec 8 cas positifs, dont 7 asymptomatiques qui auraient pu en contaminer plein d'autres. Et pourtant la Dordogne est, comme l'Ile d'Yeu, une zone où le virus circule très peu, il ne faut pas grand chose pour une catastrophe.

➡️ Pour tous vos rendez-vous quels qu'ils soient, privilégiez le téléphone ou internet, ne vous déplacez pas simplement pour ça.

➡️ Toute l'équipe en profite pour remercier chaleureusement tous les messages de soutien qu'ils reçoivent, ainsi que toutes les personnes qui ont œuvré au bon déroulement du confinement et à la solidarité.

➡️ En marge de la crise sanitaire, un malheureux évènement est venu frapper l'île dans la nuit de samedi à dimanche : le vol de la Gargourite ! La Gargourite est une sorcière sortie tout droit d'une légende locale, elle avait été immortalisée par le sculpteur Frédéric Nobili à l'entrée du village de la Meule sur un tronc d'arbre mort il y a un an. Bruno Noury déplore un acte stupide, scandaleux et bête : "On insulte notre mémoire et l'ensemble de la communauté insulaire". L'adjudant-chef indique qu'une enquête est en cours suite à un dépôt de plainte de la Mairie, des constatations ont été faites, ainsi que des relevés d'empreinte qui sont partis au laboratoire. N'hésitez pas à contacter la Gendarmerie pour tout renseignement utile.

⚠️ La prochaine émission aura lieu mercredi 13 mai.

Commentaires(1)

Connectez-vous pour commenter cet article
VENDEENNE, il y a 3 semaines
Bonjour, en vous écoutant,je me pose cette question : Pourquoi les Islais sont ils pour vous, les Seuls vendéens existants actuellement ? les vendéens continentaux sont rayés de votre carte !!! c'est choquant :les artisans islais sont pourtant contents de voir les factures de travaux de rénovation ,effectués sur l'ile ,mais honorées par ces propriétaires Vendéens continentaux ????? cette attitude est contraire aux directives gouvertementales et prefectorales du 8mai