Coronavirus : Émission spéciale du mercredi 13 mai

13 mai 2020 - 2761 vues
Télécharger le podcast

3ème jour de déconfinement en ce mercredi 13 mai, toutes les nouvelles importantes avec :

- Bruno Noury, maire de l'Ile d'Yeu

- Carole Charuau, conseillère municipale et départementale

- Dr Marc-Antoine Larvor, médecin généraliste et président de la Commission Médicale d'Établissement à l'hôpital de l'Ile d'Yeu

Résumé de l'émission :

➡️ Tout d'abord, un point sur la situation sanitaire : Celle-ci est globalement stable malgré un nouveau cas confirmé, le premier depuis environ trois semaines. Il s'agit d'un patient revenu sur l'île après un séjour au CHD de la Roche-sur-Yon, où il a manifestement dû contracter le coronavirus. Après une dégradation de son état de santé, il a été renvoyé à l'hôpital quelques jours plus tard. La procédure de tracage des cas "contact" a été lancée, toutes les personnes qui ont été en relation avec le malade sont donc testées en ce moment. Le Dr Larvor confirme que les services de santé de l'île sont en mesure de tester toute personne présentant des symptômes du Covid-19, n'hésitez pas à téléphoner au cabinet médical si vous avez des doutes sur votre état de santé. Pour isoler les cas contact ou les personnes malades qui ne pourraient pas rester à leur domicile, Bruno Noury préfèrerait le faire sur l'Ile d'Yeu plutôt que sur le continent.

➡️ Concernant les plages, un arrêté préfectoral a bien été pris, il a été dévoilé ce matin. Et à la grande surprise de M. le Maire, les demandes qu'il avait faites n'ont pas vraiment été retenues, voici les principales restrictions :

- La plage n'est accessible que du lever au coucher du soleil

- Il faut rester "actif", c'est-à-dire que vous ne pourrez pas vous asseoir ou vous allonger sur la plage pour profiter du soleil. Il est seulement permis d'aller se baigner, de faire du sport et de faire de la pêche à pied.

- Les pique-niques sont interdits

Bruno Noury trouve ces mesures absurdes et annonce qu'il n'enverra pas la Police Municipale contrôler ça, mais seulement si les mesures de distanciation physique et la limite de 10 personnes sont bien respectées. Il ne comprend pas qu'on autorise les pique-nique dans les bois mais pas sur la plage : "Avec des mesures différentes selon les endroits, on ne saura plus ce qui est important et ce qui ne l'est pas", pour lui et le Dr Larvor, le seul moyen de lutte contre de virus c'est de respecter les gestes barrière.

➡️ Parmi les autres problèmes, il y a celui des sorties en mer... Le Préfet Maritime avait un temps annoncé l'autorisation des activités maritimes, tout le monde (dont nous) avions communiqué là-dessus dès lundi, mais finalement c'est toujours interdit ! On devrait donc avoir une autorisation très vite, espère Bruno Noury.

➡️ L'opération "un masque par vendéen" lancée par le Conseil Départemental conjointement avec la Mairie a été un succès, près de 5.000 masques ont été distribuées. L'opération sera poursuivie dès demain à l'Office de Tourisme, mais uniquement le matin pour l'instant.

➡️ Pour les résidents secondaires confinés sur l'île depuis le début et qui souhaitent rester plus longtemps (jusqu'à cet été par exemple), vous aurez le droit de revenir sur l'île si vous souhaitez faire un déplacement sur le continent pour un motif médical ou professionnel. Il faut envoyer votre demande de dérogation à accueil@ile-yeu.fr.

➡️ Transports : Pour information, lundi avec la reprise des traversées en catamaran, ce sont 113 personnes qui sont parties de l'île (principalement des résidents secondaires qui ont voulu rejoindre leur domicile principal) et 65 personnes qui sont arrivées sur l'île (beaucoup de professionnels). Quant à l'aérodrome, celui-ci n'a toujours pas repris son activité, Bruno Noury s'est entretenu avec le directeur qui affirme qu'aucun avion n'a atterri pendant le confinement, seul un avion de la douane a effectué un touch-and-go (Posé-décollé en français) lors d'une mission de repérage.

➡️ A propos de l'accueil périscolaire, les élus voudraient pouvoir accueillir les enfants qui n'ont pas école pour pouvoir libérer les parents, seulement cela dépend de deux ministères différents, c'est donc très compliqué à mettre en place car il y a beaucoup de règlementations techniques complexes.

➡️ Carole Charuau et Bruno Noury en profitent pour pousser un coup de gueule contre certains messages haineux qui déferlent sur les réseaux sociaux et qui attisent notamment une guerre entre résidents permanents et secondaires. Carole rappelle que le virus peut être transporté par tout le monde, même les gens de l'Ile d'Yeu, la preuve avec ce nouveau cas abordé au début. Pour Bruno "on a tous un ami résident secondaire ou ex-islais, les résidents secondaires ont également des attaches sur l'île, le seul point commun c'est que tout le monde aime l'île, mais il y a ce problème sanitaire et là c'est compliqué". Il affirme que le vrai combat n'est pas les uns contre les autres, mais tous contre le virus "on est tous animés du même souci, c'est le bien-être du territoire". Il faut que chacun prenne ses responsabilités.

Commentaires(4)

Connectez-vous pour commenter cet article
Kalou, il y a 3 semaines
vous pouvez toujours pousser un coup de gueule contre les résidents secondaires. vous continuez a nous confiner à l'extérieur de l'ile où nous sommes pourtant autant chez nous que n'importe quel islais. De plus vous bafouez nos droits à la libre circulation sur le territoire français. Alors que bien sur les Islais ont le droit de venir sur le continent !!! Pour couronner le tout vous militez, contrairement à tous vos collègues de la cote, pour l'utilisation passive de la plage !!! qui plus est , vous annoncez une désobéissance civile en regard de l'arrété du Préfet. Vous allez ainsi favoriser la dispersion du covid entre Islais et cela entrainera bien sûr la prolongation de votre refus d'accès aux résidents secondaires. Alors oui nous sommes en colère contre votre ostracisme totalement anti-républicain . Nous sommes néanmoins persuadés que vous saurez vous souvenir de nous lorsque vous aurez besoin que nous venions dépenser de l'argent dans vos commerces qui ne peuvent vivre sans les "non islais "
Sandrine.l , il y a 3 semaines
Merci Bruno... merci beaucoup d'avoir évoqué les exislais et notre point commun à tous ! Nous aimons l'île d'yeu cest tout ce qu'il y a à dire... prenez soin de vous tous on a tellement hâte de vous revoir
caillou, il y a 3 semaines
Bonsoir , j'aimerais savoir comment nettoyer le masque que nous avons eu , c'est bien machine 60° comme indiqué dans le papier qui était joint avec , mais combien de fois peut on le laver ?c'est vrai qu'il faut qu'un masque soir sec dans les 2 heures ? merci pour ces renseignements
Babeth, il y a 3 semaines
Bonjour, pouvez-vous me dire s'il est raisonnable d' envisager la date du 25 juin pour rejoindre notre chère maison islaise ? Car à la manière de Joachim du Bellay Quand reverrai-je, hélas ! de mon vieux château Se dessiner la place ? Et en quelle saison Reverrai-je le jardin de mon islaise maison, Qui m'est un paradis Si joliment fleuri ! Plus me plaît l'air marin Que le clos parisien....