Les Berniques en Folies 2018

15 septembre 2018 - 2154 vues

Les Berniques en Folie sur l'Ile d'Yeu du 24 au 27 octobre 2018

L'an de Grâce 2019 verra pointer à l'horizon la vingtième édition des Berniques en Folie, et par la même occasion la dixième de la nouvelle équipe. Grand merci en passant à tous ceux qui ont contribué à sa naissance et sa longévité. Pour l'occasion, toutes les bonnes volontés, humaines et surtout financières seront les bienvenues pour nous aider à monter l'édition particulièrement grandiose à la hauteur de ce double anniversaire ! Vous pouvez donc faire un don à l'association Les Berniques, adhérer, acheter un joli t-shirt Bernik, badges, portes clés, affiches etc. Immense merci à tous nos partenaires et bénévoles qui font vivre et grandir sans cesse ce joyeux bazar !

Au Programme
L’homme qui plantait des arbres
de et avec  Benjamin Flao et Clothilde Durieux
« Il avait jugé que ce pays mourrait par manque d’arbres... Il avait résolu de remédier à cet état de choses »
Jean Giono
Lecture animée et illustrée en direct. Un spectacle où se croisent en simultané le dessin, la voix et la vidéo. Benjamin Flao, auteur/illustrateur a réalisé « Carnet de Sibérie» (prix lonely planer 2001) et «Érythrée» aux éditions  lénat, «La ligne de fuite»(prix Leclerc), «Kililana song» aux éditions Futuropolis (prix RTL 2014) et «Va'a» édition. Futuropolis (prix de la biennale de Clermont Ferrand 2014). Clothilde Durieux, chanteuse, musicienne et comédienne, a participé aux compagnies «Traction avant» et «Komplex Kapharnaüm» (Rhône) avant de lancer «Duo avec une 2CV» et «L’homme qui plantait des arbres».
Mercredi 24 octobre au Casino : 21h00 (entrée 10€) extrait

Nico Moro
Voici 20 ans que Nicolas Moro parcourt les routes et se produit sur les scènes de France, mais à peine 3 ans qu’il chante sous son nom et qu’il interprète ce tout nouveau répertoire dont il est l’auteur et le compositeur. Guitariste, parolier à la voix chaude et sans artifices, ses chansons sont tantôt humoristiques et pleines d’autodérision, tantôt mélancoliques et introspectives. Il sera accompagné ce soir par Éric Sansiquet à la contrebasse et Alban Mourgues à la batterie, deux musiciens complices de longue date qui ont eux aussi une passion pour le swing, le rock vintage et insufflent au trio un son bien « fifties ».
Jeudi 25 octobre au Plan B : 19h00 (Gratuit) extrait

Bel air de Forro
Quand Mariana Caetano, chanteuse brésilienne, mini tornade scénique chante avec Yann le Corre, accordéoniste virtuose, issu de la nouvelle génération des musiciens bretons, et Marcelo Costa, implacable percussionniste de Sào Paulo à la précision chirurgicale, le trio Bel Air de Forro est doté d’une énergie incontrôlable et des rythmes virevoltants. Un son unique qui déclenche immédiatement l’adhésion. Bel air de Forro est un groupe imprégné de cette musique dansante du Nordeste du brésil. Le forro est au brésil ce que le tango est à l’argentine, une danse et un genre de musique traditionnelle populaire.
Jeudi 25 octobre à l’Equateur : 22h30 ( Gratuit) extrait

Les Tonys (Compagnie Albéro)
Un théâtre en espace public et gratuit, pour aller vers tous les publics, un théâtre visuel et spectaculaire pour captiver, un théâtre d’humour pour trouver la connivence, un théâtre interactif aussi, pour faire participer... C’est ce que nous essayons de faire... Vous ne voyez pas le danger, ils l’inventent. Deux gardes du corps, Tony et Tony, sont en mission pour sécuriser la ville et ses habitants. Ils ont de sales têtes, l’air de brutes un peu stupides, mais sont avant tout bien intentionnés : ils sont là pour vous, pour vous protéger des autres et de vous même... Dans tout espace ou il y a des gens, il y a du danger, et les Tonys connaissent bien leur travail...
Vendredi 26 et Samedi 27 octobre à Port Joinville : 12h30 (Gratuit) extrait

Abou Diarra
Abou Diarra compte parmi ces artistes rares qui ne s’engagent dans un nouvel album qu’après y avoir été poussés par une nécessité intérieure profonde.

A la fois attaché aux traditions mandingues recueillies dans son pays natal, le Mali, et soucieux d’évolutions inédites, il sait ne rien précipiter, attendre patiemment que le temps soit venu, puis mobiliser toute sa créativité pour transformer cet impératif en musique. Les modes et les tendances l’indiffèrent donc, tout comme les raisons accidentelles qui ont pu l’amener à la composition de tel ou tel titre. Chose moins paradoxale qu’il n’y paraît, c’est ce rapport très particulier au temps qui rend Abou si moderne.
Vendredi 26 octobre au BDM : 19h30 (Gratuit) extrait

La Pietà
Ne vous fiez pas au masque blanc de chat que La Pietà porte sur scène. On est loin d’Alice au Pays des Merveilles. Sa voix porte ses textes griffés de sa plume acérée. On est bien loin de la résignation perceptible de la Mater Dolorosa de Michel-Ange quitte à choquer en ces temps de #MeToo. Des beats électro, de la distorsion punk, le phrasé percutant du hip-hop, La pietà aime à dire qu’elle n’est pas là pour plaire mais pour déranger. Et pour surprendre pourrait-on rajouter.
Vendredi 26 octobre au Navigateur : 22h30 (Gratuit) extrait

El mago mato le magicien
El mago mato nous entraîne etnous captive. Ses tours de magie enchanteront petits et grands. Un appel au voyage, un spectacle interactif où la magie et l’humour se combinent afin de vous faire partager un moment inoubliable. Après un long périple à travers plusieurs continents, El Mago Mato, le Pirate magicien, vient nous raconter son histoire. Les rencontres qui ont marqué sa vie, Pancho son maître qui l’a initié à l’art de l’illusion, Bianca sa bienfaitrice, ou encore le peuple algonquin.
Samedi 27 octobre à la salle 3 de la citadelle : 15h30 et 17h00 (entrée 5€) extrait

Normadic Massive
Un formidable melting-pot culturel et des shows d’une puissance rare, voici ce que proposent les MC’s de Nomadic Massive. Basé à Montréal, le crew donne depuis bientôt quinze ans dans un rap à la fois old school et avant-garde, qui puise dans les musiques d’Haïti, d’Algérie, du Chili, d’Argentine ou encore des Antilles. Sur un mélange extatique de beats et d’instrumentation live aux accents jazz, funk, soul ou électro, ses textes - engagés et multilingues - font la jonction entre le rap des origines et la mouvance actuelle d’un hip-hop ouvert sur le monde. Un hommage saisissant à la quintessence du mouvement.
Samedi 27 octobre au Casino : 21h30 (entrée 10€) extrait

Billetterie : OFFICE DU TOURISME DE L'ILE D'YEU : 02 51 58 32 58
Web et Réseaux sociaux : lesberniquesenfolie.fr
Facebook :https://fr-fr.facebook.com/lLesberniquesenfolies
Twitter : https://twitter.com/berniksfolles

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article