Le chant du loup

20 mars 2019 - 91 vues

Un thriller sous-marin réalisé par Antonin Baudry, ancien diplomate ai-je lu, et auteur de BD, dont c'est le premier film, avec François Civil, Omar Sy, Matthieu Kassowitz et Reda Kateb.

Nous plongeons, c'est le cas de le dire, au cœur de la vie des marins sous-mariniers de la Marine Nationale, et le cadre est impressionnant : dès la première demi-heure intense, on fait connaissance avec l'équipage d'un sous-marin en difficulté, son commandant, son second, et surtout un jeune marin qui a une oreille absolue, et qui peut donc identifier tout ce qui se trouve à proximité au fond de l'océan (sous-marin étranger, plongeur ou dauphin). Après cette séquence très réussie, le film s'enfonce dans une autre aventure de moins en moins crédible, mais de plus en plus dramatique pour atteindre une situation extrême, le quart de seconde où le doigt tremblotant du commandant du sous-marin nucléaire, tente d'appuyer sur le bouton déclencheur de désastre nucléaire.

De très bons moments avec ce film, le monde des sous-mariniers est plus que passionnant, les photos des profondeurs des océans dans lesquelles les sous-marins s'enfoncent et disparaissent sont magnifiques, d'excellents acteurs dont Reda Kateb, et le jeune François Civil, on a du mal à croire en Omar Sy, même s'il se donne du mal pour faire sérieux. Des aventures prenantes, c'est du cinéma, du vrai, un univers à découvrir, on apprend plein de choses (dont le processus de l'ordre de déclenchement de l'attaque nucléaire), on est en empathie avec ces marins qui ne se troublent pas d'être enfermés sous l'eau dans ces objets incroyables, il y a des plus que superbes photos océanes, mais on regrette que peu à peu le scenario s'enfonce dans le n'importe quoi, au lieu de maintenir le suspense. Enfin, il y a du suspense, mais on n'y croit plus, au milieu de ces professionnels que l'on veut croire hyper pointus et de sang-froid, qui perdent la tête et leurs nerfs, s'agitant en criant dans tous les sens... Dommage, dommage, ç'aurait pu être très bien, parce que les sous-mariniers le méritent bien.

Martine

Projections au Ciné Islais

Samedi 23 mars : 21h00

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article